Derniers articles

Quels sont les types de psychothérapie qui existent ?

Dans le monde des pratiques thérapeutiques, on note l’usage d’une multitude de procédés. Ainsi, celles en rapport aux problèmes mentaux sont nombreuses. Il s’agit de façon générale des variétés de psychothérapie présentant chacune des spécificités propres à chacune d’elles.

La TIP ou Psychothérapie interpersonnelle

Créée par Myrna Weissman, cette thérapie fait partie des moins célèbres même si son usage compte parmi les plus efficientes pour la résolution de certains problèmes. En effet, lorsqu’on essaye de voir de plus près, elle est considérée dans la catégorie des TCC et est une psychothérapie très performante pour intervenir dans certaines difficultés mentales. Il s’agit notamment, de la bipolarité, de la dépression, du binge eating disorder ou en encore de l’anorexie. Ainsi, c’est à juste titre que l’OMS le recommande.

En réalité, pour soulager le patient, cette thérapie emploie quatre pistes pour explorer et analyser comme il faut le patient. Elle se fonde sur : l’isolement ou le manque de relations, la complaisance à gérer les conflits, le deuil et enfin la difficulté dans une gestion de transition de rôle.

En tout, la TIP peut être utilisée chez les enfants, les couples et aussi chez les personnes âgées. D’autant plus, la Psychothérapie interpersonnelle suit une méthodologie très pragmatique pouvant permettre d’avoir très tôt des résultats.

La TCC ou Thérapie cognitivo-comportementale

Très célèbre dans le milieu des thérapies, la TCC est une psychothérapie qui a pour rôle de s’occuper des problèmes liés aux troubles de comportement dont peuvent souffrir certaines personnes. Autrement dit il aide les patients à en savoir davantage sur les diverses croyances qui le guident.

De ce fait, le psychiatre qui exerce à partir de ce type de thérapie accompagne ses sujets à remettre en cause leur fameuse croyance pour s’apercevoir des dysfonctions qui y figurent pour trouver des solutions. Efficace comme son homologue la TIP, le pratiquant de la Thérapie cognitivo-comportementale pourrait se convertir en coach. D’un côté, elle admet des prises médicamenteuses et pourrait être pratiquée sur les enfants, les couples et les groupes.