Derniers articles

Quelles maladies sont considérées comme une invalidité permanente absolue ?

De plus en plus de salarié sont en invalidité ou en incapacité de leur profession. Pour des raisons de santé, de condition de travail, d’usure de l’organisation, parfois en fin de carrière. Pour éviter de perdre des droits certaines règles ont à respecter.

Qu’entend-t-on par invalidité permanente ?

Une invalidité permanente est une incapacité pour un salarié de poursuivre une activité, ou avec une capacité de travail très  réduite, lisez pour en voir plus sur comment fonctionnent les cas d’invalidité permanente. Cette incapacité est évaluée par le médecin-conseil de la caisse primaire d’assurance-maladie. Elle s’apprécie par rapport à la capacité de travail restante à l’ensemble des possibilités d’emploi existant pour le salarié.

Dans quel cas demander une aide à l’invalidité permanente absolue ?

En qualité de travailleur, vous pouvez faire recours à une  demande d’invalidité permanente si, au terme du traitement prescrit, vous continuez à souffrir d’un handicap physique ou fonctionnel grave, qui vous empêche d’exercer normalement votre travail. En cas d’incapacité permanente partielle, d’incapacité permanente totale et de grande invalidité, vous pouvez recourir à une demande d’aide.

Quelles conditions remplies pour jouir de ses droits ?

Dans le cas d’une incapacité permanente absolue, si la cause de votre invalidité  résulte d’une maladie commune ou d’un accident non professionnel, vous avez droit à une aide pour autant que vous soyez affilié et que vous ayez cotisé pendant une certaine période. Mais dans le cas où vous n’êtes pas affilié, vous devez avoir cotisé pendant une quinzaine d’années, dont 3 ans au cours des 10 dernières années. Et pour prétendre à une prestation pour invalidité permanente, vous devez satisfaire à une série de critères. Ces critères varient en fonction du degré du handicap. Car l’origine du handicap joue beaucoup dans le cas d’une invalidité. Si l’handicap découle d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ou de toute autre cause non liée au contexte professionnel, la prestation ne sera pas la même.